Super TrackDay > Circuits automobiles > NOGARO
NOGARO
INFOS
Close
MEILLEUR TEMPS
1'20''16 (F3000 - A.Zanardi)
  • Longueur : 3636 m
  • largeur : 12 m
  • Altitude : 95 m
  • FIA : Grade 2
  • FFSA : Compétition
  • Niv. sonore : 100 dB
Cliquez et déplacez pour recadrer
Utilisez la molette pour zoomer
Légende
Close
PILOTAGE
  • Trajectoire optimum
Point de corde
PISTE
Vibreur / moquette
Protection
Bac à Gravier
Entrée Pitlane
Sortie Pitlane
Bosse
Creux
Partie glissante
  • 1
    VIRAGE DE LA FERME

    C'est le virage le plus rapide du circuit, légèrement relevé à l'entrée.

    Il s'agit d'une courbe à grand rayon - plutôt constant - que l’on aborde assez rapidement (en fonction bien sûr des performances de votre auto tout en se méfiant d'un quelconque excès d'optimisme) après un freinage court mais suffisamment puissant pour aider l'auto à transférer suffisamment de charge et faciliter la trajectoire.

    Avec un point de braquage assez tard (généralement après le panneau "50"), on pourra viser un point de corde situé dans la dernière partie du vibreur qui permettra par la même occasion de garder suffisamment de vitesse et de cadence tout en évitant le survirage.

    Ne pas se laisser déporter à l'extérieur du virage au risque de se retrouver mal placé pour aborder la double courbe de Caupenne.

    En ne dépassant pas la ligne médiane, on pourra considérer un freinage tardif - et roues droites -  à l'approche du virage suivant. 

  • 2
    VIRAGE CLAUDE FIOR

    Ce virage a reçu le nom de "Claude Fior", en mémoire de celui qu'on surnommait "Pif" et qui au-delà d'avoir été un pilote moto de renom fut également celui qui dessina et réalisa les chassis du "Spider" de Renault avant de lancer  le projet "Campus", une monoplace destinée à former de jeunes pilotes tout en véhiculant l'image Renault à travers le monde...

    Plutôt difficile à négocier, le virage "Claude Fior" est le premier "droit"  d'un virage double qui comprend un changement d'appui après une courte portion rectiligne.

    Après le passage du premier point corde, allez chercher un point de sortie le plus large possible en restant à l'extérieur gauche sur toute la longueur du vibreur.

    Note : prendre garde à la sortie des stands à l'abord du virage.

  • 3
    VIRAGE DE CAUPENNE

    Freinage court et léger avant un point de braquage aboutissant au second point de corde situé dans le milieu du virage.

    Attention ! Ce milieu de virage coïncide avec un dévers significatif qui aura tendance - au moment de l'accélération et du changement d'appui - à vous entraîner en souvirage de façon très piégeuse vers l'extérieur du virage.

    Rester ensuite à l'extérieur jusqu'au prochain point de braquage de l'épingle de l'escargot.


     

  • 4
    L'ESCARGOT

    C'est une partie lente (d'où son nom !) et très technique comportant trois points de corde : tout défaut de patience et absence de concentration sur la trajectoire idéale de pilotage se paieront "cash" au chrono.

    Ne pas chercher la vitesse mais plutôt des trajectoires précises et efficaces !

    S'agissant d'une épingle, on commencera par aller chercher après le premier point de corde (point de repère = début du vibreur) une trajectoire la plus longue possible permettant un freinage tardif avant de replonger en 2 vers un second point de corde situé un peu avant la fin du vibreur.

    En fonction de l'aéro de votre auto et de votre niveau de pilotage, deux options sont possibles en abordant le gauche de l'escargot :

    1)  la première option consiste après le passage du point de corde de ne pas dépasser la partie médiane de la piste tout en accélérant sur une pseudo trajectoire rectiligne qui aidera un point de freinage relativement long avant de braquer vers un point de corde plutôt reculé à gauche.

    2)  la deuxième option  (affichée ici) consiste  après le passage du second point de corde à rester à gauche et à viser logiquement un troisième point de corde plus rapproché avec pour objectif une accélération anticipée.

  • 5
    COURBE DE L'AVIATION

    A la sortie du gauche de l'escargot en pleine accélération et en élargissant au maximum la trajectoire vers le point de sortie sur le vibreur extérieur, on va chercher au loin du regard le point de corde au milieu de cette longue courbe qui se prend à fond et en montant les rapports pour prendre le maximum de vitesse dans la ligne droite de l'aérodrome.

  • 6
    LIGNE DROITE DE L'AÉRODROME

    Cette ligne droite d'un peu plus de 900 mètres se prend à fond et l'on peut facilement atteindre 250 à 280 km/h (en fonction de l'auto et l'accélération prise depuis le point de corde gauche de l'escargot).

    A noter que cete ligne droite, comme les deux autres du circuit Paul Armagnac, est constituée d'un revêtement drainant. Un gage de sécurité en terme de pilotage par temps de pluie...

    Rester à gauche de la piste pour anticiper la trajectoire suivante à l'Épingle de l'École.

  • 7
    ÉPINGLE DE L'ÉCOLE

    Très (très) gros freinage entre 120 et 150 m avant le point de braquage assez loin pour aller chercher un point de corde après le milieu du virage.

    Cette épingle se prend en 2 et l'on prendra garde à toute sortie de piste depuis le freinage jusqu'au point de sortie, celle-ci étant plus dangereuse depuis le point de corde avec la proximité immédiate des protections de rails. (il existe un échappatoire goudronné dans le prolongement de la ligne droite)

    Note : cette épingle est légèrement relevée, avec une courbe à 180 degrés, comme précédemment au passage de « l'Escargot ».

    Au passage du point de corde, attention à accélérer progressivement en fonction du débraquage jusqu'au vibreur extérieur. Dans cette sortie de virage, le travail est intéressant car on doit rechercher l’appui et la motricité pour ne pas perdre de temps et prendre rapidement le maximum de vitesse (comprendre ''à fond'') dans la légère courbe à droite qui suit.

  • 8
    COURBE ROGER DUBOS

    La courbe ''Roger Dubos'' (en mémoire de celui qui fut non seulement un coureur automobile en Formule Renault dans les années 70 mais aussi le jeune responsable de l'école de pilotage d'Albi. Il perdit la vie au volant d'une Alfa Roméo 2000 GTV à Spa en 1973) devra vous faire réviser la signification de l'adjectif ''tardif'' car dans cette trajctoire qui se prend en 2 tout est tardif :
    - le freinage
    - le braquage
    - et...le point de corde !

    Note : attention au sousvirage dans le premier gauche.

    Le but est de bien ressortir pour arriver bien placer dans la courbe délicate à gauche qui suit : ''la courbe Henri Oreiller''.

  • 9
    COURBE HENRI OREILLER

    La Courbe ''Henri Oreiller'' (du nom du célèbre régional de l'étape qui fut coureur automobile et... skieur !) 'est un virage à grand rayon, très difficile à négocier de l'avis de tous.

    Attention à ne pas rentrer trop tôt ni accélérer trop fort trop rapidement.

    Une fois encore, piloter à Nogaro, c'est l'école de la patience et de l'attention.

    Au passage du point de corde, réaccélerer progressivement tout en débraquant  et en se laissant déporter vers le point de sortie sur le vibreur de droite.

    Note : attention dans l'accélération au passage du point de corde : les rails - certes équipés de protection - sont proches !

    Regarder loin avec la passerelle Dunlop (plus étroite que celle du Mans !) en ligne de mire, sous laquelle on passera après s'être repositionner sur la gauche du circuit.

  • 10
    DOUBLE COURBE CLAUDE STOREZ

    La double courbe ''Claude Storez'' (Coureur automobile multi-catégories de la Formule 2 - champion de France - au Tour de Corse en passant plusieurs fois par les 24 heures du Mans jusqu'aux Mile Miles, décédé en 1959) est un ''double droit'' qui commence par un freinage assez tardif et en ligne droite avant de plonger vers un premier point de corde situé dans le dernier tiers du vibreur.

    Sortir large et se repositionner de telle façon à pouvoir accélerer le plus tôt possible sur une trajectoire la plus rectiligne possible passant par le second point de corde.

    Rejoindre le point de sortie le plus large au vibreur extérieur et poursuivre l'accélération jusqu'au prochain de point de freinage à l'abord des ''S du Lac''.

    Note : attention au dosage de l'accélération en rapport avec le débraquage : les murs de protection sont proches !

  • 11
    ''S'' DU LAC

    Le ''S du Lac'' est une double courbe droite-gauche assez délicate car :
    - on arrive vite depuis la précédente ligne droite et le freinage doit être fort mais bref.
    - après le passage du premier point de corde à droite, il faut doser son accélération et tout à la fois ne pas ressortir trop large pour bien rentrer dans le ''gauche'' qui suit. il faudra en quelque sorte ''sacrifier''  le droit au profit du gauche pour sortir le plus vite possible.

    Note :
    - le point de braquage se situe peu après la passerelle des commissaires de piste à gauche.

    - ne pas se laisser déporter à l'extérieur gauche de la piste après le passage du premier point de corde.

    Au passage du point de corde à gauche, on ira chercher une franche accélération, tout en débraquant progressivement pour aller chercher  le vibreur droit le plus loin possible (on pourra mordre les deux roues extérieures sur le vibreur à cette occasion)

     

  • 12
    LIGNE DROITE DES STANDS

    Seconde ligne droite très légèrement incurvée dans son milieu (et moins longue que la ''ligne droite de l'Aérodrome'' avec un pasage à droite nouveaux stands.

    Sans surprise, c'est ''gaz'' jusqu'au prochain point de freinage à l'approche du ''virage de la Ferme''.

PAROLES
D’EXPERTS
  • Soheil AYARI

    Le circuit Paul Armagnac de Nogaro est très intéressant car comme peu d’autres tracés il regroupe tous les types de virages : rapides, techniques ou pensés pour favoriser les dépassements. Autre avantage de Nogaro... on y mange vraiment très bien !

Infos et points d'intérets autour du circuit

  • Circuit de Nogaro
    Rue de Caupenne 
    32110 Nogaro (France)
  • Tel : 05.6209.0249 / Fax : 05.6269.0544
    circuit-nogaro@circuit-nogaro.com
    http://www.circuit-nogaro.com

PARTAGEONS NOTRE PASSION DU PILOTAGE !

2 COMMENTAIRES
Raceman • 05/04/2013 - 08h23
100% d'accord. Nogaro est l'un des plus beaux beaux circuits français
Didier • 27/03/2013 - 19h29
Un incroyable circuit toujours aussi rapide !
ECRIRE UN COMMENTAIRE
© 2018 - Super Trackday. Tous droits réservés. Photographie : Alexis Goure | Mentions légales | crédits | Contact | Partenaires